Les loisirs pendant le confinement

Par Tinaïg Cressent, Angie Benedetto et Nathaniel Nagle

Vous vous sentez fatigué pendant ce confinement ? Une perte de motivation ? Commencez à rendre votre activité quotidienne plus amusante !

Des sentiments lors du confinement

En 2020, plus de 20 % de la population souffre de dépression et d’anxiété. Plus de 60% souffrent de problèmes de sommeil. En effet, la pandémie de COVID-19 diminue les esprits de tout le monde. Mais, il y a moyen de trouver des bons moments pendant la quarantaine, comme les loisirs. Rester à la maison à rien faire n’est pas amusant pour personne. C’est pour cette raison que les loisirs quotidiens sont si importants pendant cette période difficile. Il est estimé qu’ à peu près 16,4% de la population aura de la dépression en 2020, en contraste à 3,4% en 2017. Jouer des jeux, faire du sport, des activités qui nous apportent du plaisir sont indispensables pour atteindre la fin de la pandémie avec de la motivation forte.

Graphique représentant certains problèmes que des personnes ont éprouvés pendant le confinement
Vous ne trouvez plus la motivation?
La perte de motivation est courante surtout pendant cette période que l’on traverse tous. C’est toujours un symptôme qui indique que quelque chose ne va pas. Quand cela nous arrive, les signes les plus fréquents sont la fatigue, l’apathie et le manque d’entrain. 
Mais bien sûr, il existe plein d’astuces pour retrouver cette motivation que vous avez perdu et que vous voulez tant retrouver.
Faire une liste vous permet de mettre en ordre et de visualiser tous vos objectifs. Avoir des pensées positives et ne pas se comparer aux autres sont les points les plus importants pour retrouver sa confiance en soi et cette motivation.
  • Exclure les causes d’ordre médical,
  • Entretenir un sommeil de qualité,
  • Planifier ses réussites,
  • Définir ses priorités,
  • Identifier et éliminer les facteurs perturbateurs,
  • Trouver la signification derrière les choses que vous faites,
  • Célébrer le manque de productivité,
  • Se promener dans les bois,
  • Faire du sport,
  • Créer des moments de bien-être et de bonheur,
  • Vivre comme vous le plaisez,
  • Freiner les flux de pensées,
  • Se focaliser sur le positif.
Vous ne trouvez plus la motivation?

Le confinement oblige adultes et enfants à rester à la maison. Si certains sont en télétravail et doivent également veiller aux études de leurs enfants, d’autres subissent le chômage partiel. De longues journées à domicile, en solo, en couple ou en famille. Pas toujours facile à gérer. Voici quelques conseils pour rendre vos journées moins ennuyantes.

Le saviez-vous ? 

Le plaisir est en fait une hormone sécrétée par le cerveau : la dopamine.
C’est une molécule chimique qui permet la communication au sein du système nerveux (dans le cerveau)
Cette molécule renforce les actions habituellement bénéfiques (comme manger un aliment par exemple), et implique une sensation de plaisir. La dopamine est aussi impliquée dans certains plaisirs dits “abstraits”, comme écouter de la musique, ou jouer à un jeu par exemple. Elle est donc indispensable à la survie d’un individu, elle joue un rôle dans la motivation et la prise de risques chez les mammifères (animaux et humains).

Faire du sport

L’activité physique participe au bien-être moral. Si le confinement permet, pour le moment, de faire un footing, à proximité de chez soi, pour celles et ceux qui souhaitent davantage d’activité physique, le sport ou le coaching en ligne est la solution. Car si l’on peut faire du sport sans écran à la maison, avoir les conseils d’un coach est toujours plus motivant. La salle de sport Ritm propose des cours de sport gratuits en ligne. Sur YouTube, Facebook ou Instagram, des séances déjà enregistrées ou en live sont disponibles.

Mais aussi de la détente...

Avec tout ce stress, ce sentiment d’emprisonnement… Il est essentiel de trouver des moments pour souffler et se recentrer sur soi-même. La méditation est un véritable outil pour s’apaiser. Quant à la pratique du yoga, il réduit le stress, améliore la respiration, et augmente la confiance en soi.

Les petites choses simples du quotidien

Chanter, danser : Si l’on peut regarder tranquillement un concert sur son canapé, on peut aussi prendre le micro, au moins une spatule en bois, pour extérioriser, évacuer le stress et se détendre. Cela a un véritable effet catharsis. Si la tension des cordes vocales dépend de notre état émotionnel, chanter permet de sécréter de l’endorphine, l’hormone du bonheur. Si pousser la chansonnette ne vous tente pas, vous pourrez utiliser votre salon comme piste de danse. Mettez le son, et laissez aller votre corps. De quoi vous muscler, exprimer votre créativité et stimuler votre cerveau.

Lire : On achète parfois des romans ou ouvrages sans qu’on ait le temps de les lire ou de les finir. Grâce au confinement, vous pourrez le faire. C’est aussi l’occasion de redécouvrir des classiques. Si vous êtes à jour dans vos lectures, vous pourrez vous tourner vers les versions audio.

Ecrire, colorier, créer : Très libératrice, l’écriture permet de diminuer le stress et participe pleinement à notre développement personnel. Que ce soit des textes bien structurés ou des pensées furtives que l’on inscrit dans un carnet, écrire détend et peut même être une façon de lister des objectifs à franchir. Bien évidemment, vu le contexte actuel, ne soyez pas trop exigeant avec vous-mêmes.
Si vous avez l’angoisse de la page blanche, coloriez, dessinez ! Les mandalas, ces coloriages pour adultes, sont parfaits pour se détendre. Le but est de laisser libre cours à son imagination. Et cela passe aussi par la création : couture, peinture, diy…

Autres

Depuis le début du confinement, de nombreuses plateformes ont décidé de produire du contenu accessible à tout le monde : on peut visiter virtuellement des musées, assister à un concert à domicile, et bien sûr écouter des podcasts.

Grâce aux applications WhatsApp, Skype, on peut toujours échanger, discuter : il est important que chacun puisse mettre des mots sur ce qu’il ressent. Des moments à prendre pour épauler l’autre, le rassurer.  Prenons le temps aussi pour partager, discuter en famille sur les projets, les rêves, les prochaines vacances pour rester dans une dynamique positive.

Il existe aussi désormais des apéros à distance entre amis, pour garder la forme, et de la bonne humeur.

Bien sûr on peut aussi aider : Plusieurs études soulignent que l’empathie et l’altruisme participent au bonheur. En cette période de crise, si les rassemblements sont bien évidemment interdits, n’hésitez pas à venir en aide à un voisin vulnérable ou âgé pour faire ses courses par exemple. Chose heureusement autorisée, qui vous permettra d’aider une personne dans le besoin. D’autres actions d’entraide se mettent aussi en place sur le Web pour donner des cours à des écoliers, rendre des services…

Et n’oublions pas, l’altruisme passe surtout par le respect des règles de confinement. Il n’y a pas mieux pour aider les soignants sur le terrain.

 

Like this article?

Partager sur facebook
Share on Facebook
Partager sur twitter
Share on Twitter
Partager sur linkedin
Share on Linkdin
Partager sur pinterest
Share on Pinterest